.: Independant interviews and research materials to stimulate free thinking on the UFO phenomenon and related events. :.
Accueil | Archives | Recherche
-   
.:Menu


.:Paola's Books


.::.


Click on a book to find out how to get your own copy.

 

.:Email

.::.

 

 

 

DAN BURISCH ET PAOLA HARRIS

 

« La communauté ufologique comme on l’appelle, a crée depuis quelques années, le plus de pagaille possible autour de moi. Cela ne s’arrêtera pas, et je n’essaierai pas de les convaincre, ni de leur brosser la manche » Dan

 

INTERVIEW A LAS VEGAS AVEC LE MICROBIOLOGISTE,LE DOCTEUR DAN BURISCH.

 

Paola : Dan, dites moi quelle est votre mission ? Quel est votre premier souci ?

 

Dan : En ce moment, j’ai trois dossiers principaux sur mon bureau.

1- Le compte-rendu à divulguer pour le public, qui m’a été commandé par le Majestic 12.

2- Un rapport biomédical important et

3- Continuer ma recherche sur le projet Lotus.

J’ai d’autres questions de réflexion courante en vue et des travaux  : deux livres (un envisagé, et un autre en cours)et probablement des DVD de musique.

 

Paola : Chaque fois que j’entends parler de S4 , sur la base secrète de l’aire 51, (plus aussi secrète) , je pense à Michaël Wolf et à Bob Lazar qui déclaraient qu’ils y avaient travaillé

 

Dan : Au point de vue de la description de Mr. Lazar de la Baie Galileo de S4(4-1), elle était exacte, mais avec moins de détails , que nous la présentons dans le DVD à venir. J’ai vu et travaillé dans les quatre principaux étages, j’ai vu tous les accès sous-plancher et travaillé dans trois ou quatre d’entre eux. Au sujet de la déclaration (que ce soit de Mr Lazar ou un autre, peu importe) selon laquelle on a sorti l’élément 115 de S-4, c’est une affirmation fausse , parce que rien n’est jamais sorti de S-4, sauf nous, pauvres travailleurs SAP…Et parfois même pas !

 

Paola : Voulez-vous discuter de votre travail avec la créature, que nous appelons J-Rod. Pourquoi l’a t-on appelée ainsi ? Etait-il vraiment un voyageur du temps, et d’où venait-il ?

 

Dan : Oui, Chi’el’ah(le J-Rod) venait du futur…grossièrement de 52000 ans du présent. Ils utilisaient la technologie du voyage dans le temps pour sauter et venir dans et en dehors, des périodes de temps, à partir d’une base dans la Constellation du verseau : Gliese 876 C. C’est l’origine du nom ,du projet Aquarius . C’est pourquoi, ils s’identifiaient sous le nom de J-Rods car Gliese 876 C, est à 15 années-lumière d’ici. La base de départ ,diminue la longueur du voyage dans le temps. Les J-Rods s’identifiaient par des nombres, dans l’équipe linguistique de Sigma ,par une « barre droite » et un J pour l’alphabet. Le nom de J-Rod est donc descriptif et résume le nombre 15, en une barre, comme dans le système de numération Maya égal à 5 ,et la dixième place dans l’alphabet, un J. Le concept du voyage dans le temps est très difficile. La morale de toute l’histoire (le voyage) est que chaque voyage, amène un paradoxe de plus. Par exemple, Chi’el’ah visita la Terre en 1973 et dans un voyage postérieur, eut un accident près de Kingman, Arizona en 1953 !

 

Paola : Il est très important d’ajouter que le nouveau livre de Ryan Wood :«  Majic Eyes Only » parle du crash de Kingman, Arizona., avec quelques aliens perdus. Comment était J-Rod ?

Image 1.

 

Dan : Voici un dessin que j’ai fait de J-Rod, il y a quelques années .Nous avons travaillé sur le premier DVD aussi rapidement, qu’il était humainement possible. Il avait de grands yeux expressifs et il y avait une espèce d’huile ,qui suintait de ses pores. Pour compléter le tableau , imaginez un être adossé, avec deux jambes, de grands pieds, et une peau rude, suintant d’huile, quatre longs orteils, et quatre doigts à chaque main.

Il était très malade, et c’était mon job, de prélever des échantillons de tissus, dans la « chambre d’isolation » avec une aiguille aspirante. C’était extrêmement pénible pour J-Rod, et il me semblait ressentir sa douleur, chaque fois que je réalisais ces prélèvements.

 

Paola : J’ai entendu parler de « Puppet Master »(Maître Pantin ( ?) quelque part , dans ma recherche. Est-ce vrai ?

 

Dan : Personnellement , je n’ai jamais entendu surnommer le J-Rod de S-4 , Puppet Master, pendant que j’ai conduit les travaux du groupe. J’ai pu entendre quelque chose comme cela au cours d’une conversation , au début de mon travail avec Majestic , mais je n’en suis pas sûr vraiment. Ils se référaient souvent à lui ,sous le nom de Stump(mégot). Je l’ai aussi entendu appelé « Brightly »(Brillamment) et je crois : »Bright eyes »(Yeux brillants).Je n’ai jamais rencontré le J-Rod à Los Alamos. Ce doit être dans le rapport de Bill Uhouse. Trois J-Rod venaient du crash de Kingman : un J-Rod venant de 52000 ans du futur, du nom de Chi’el’ah, qui fut amené à S4 , un venant de 45000 années du futur, et fut amené à Los Alamos( présumé le seul ,que rencontra Bill Uhouse) et un autre J-Rod de 45000 ans du futur ,qui est mort sur la scène du crash( dessin de Bill House ci-desous)

Paola : Vous disiez que vous ne pouviez communiquer avec lui ?

 

Dan : Oui. Il était impossible pour eux, de pouvoir transmettre quoi que ce soit et comment . Le J-Rod communiquait grâce à un entraînement électromagnétique : il « cognait » des signaux sur la cible,(dans ce cas , moi) jusqu’à ce qu’il puisse ajuster ses fréquences , dans un match, avec les miennes. Il le faisait de la même manière que les dauphins ,qui utilisent un ballon acoustique . Pendant qu’il me sondait, j’avais l’impression de tomber dans ses yeux.. C’est de cette façon que les J-Rods de 45000 ans calment les individus ,au cours des enlèvements. Ils provoquent une réponse endorphine , ainsi que dans le centre auditif, et ainsi , tandis qu’ils relaxent la personne bio-chimiquement, ils leur disent de se relaxer.(dans une voix, qui paraît intérieure au patient)Quand j’étais avec Chi’el’ah, on pouvait expérimenter, ainsi je ressentais tout, comme si j’étais dans la scène , et je participais aux émotions , qu’il éprouvait. , pendant qu’il me montrait , par exemple, son travail sur Gliese. Quand il devait me « parler directement », j’entendais comme si c’était ma propre pensée, mais la cadence était différente et l’usage des mots était aussi différent . Il m’a montré sa planète d’origine, et m’a parlé de sa famille et du fait qu’il avait un fils et qu’il l’avait perdu. La raison pour laquelle je l’interrogeais, était seulement amicale. Il avait le droit de repartir chez lui, et son mandat était terminé. Il m’a demandé de retourner chez lui. J’ai accepté. Il m’a dit deux ou trois autres choses , mais…Bon… il désirait retourner chez lui, pour voir son fils avant que l’expérience soit menée à terme . Nous n’étions pas sûr de la manière à laquelle, le temps se re-positionnerait, et jouerait…Et il désirait revoir son fils.

 

Paola : Ce doit être très difficile de comprendre, spécialement parce que c’est un voyageur du temps, et qu’ils peuvent être NOUS dans le futur. Que disait-il sur notre réalité ?

 

Dan : Simplement , qu’au fur et à mesure que paradoxe croissait, des couches nouvelles étaient ajoutées à notre réalité. Quand nous atteindrons le point après la transition ; au-dessus du plan de notre Galaxie d’origine , les cartes devront être battues et le paradoxe atténué. Les J-Rods 45000ans, avaient désiré qu’une catastrophe se produise, pour que nos espèces soient partagées en J-Rods logiques, et J-Rods spirituels(lignée d’Orion). A 52.000 ans dans le futur, les J-Rods de 45000 ans dans le futur, ont eu leur société bouleversée , car leur idéologie devenait inexistante .En supposant qu’aucune catastrophe ne se produise(c’est sur cette prévention que nous travaillons), les J-Rods pourront se re-conditionner (si on peut dire) et peut-être se transformer et devenir des lignées d’espèces non humaines , ou rester comme ils sont, avec le risque d’un nouveau paradoxe.

 

Paola : Où est J-Rod maintenant ? Que lui est-il arrivé ?

 

Dan : C’est ici ,que les portes des étoiles interviennent .Certaines sont des portes naturelles sur la Terre, et d’autres ont été crées artificiellement. Nous avons crée une porte artificielle dans le désert Egyptien , avec l’accord du gouvernement Egyptien. J-Rod y fut amené dans une poussette, et lorsque j’ai entendu sa supplication pour retourner dans sa famille, j’ai agi instinctivement et je l’ai poussé à travers la porte .Je l’ai poussé, mais réellement, je ne l’ai pas vu entrer. Il a disparu au moment , où je le poussais .Après cela, j’avais l’impression d’être autre part .Je n’avais plus de repères ,mais je les ai retrouvés.

 

Paola : Pouvez-vous m’ expliquer ces portes des Etoiles et le projet Looking Glass ? Le Colonel Corso m’a décrit les piliers électromagnétiques, dans le désert du Nouveau-Mexique et il disait, que lorsqu’ils étaient activés, on pouvait créer des portes des étoiles et que des choses pouvaient venir, en provenance d’autres dimensions .

 

Dan : Je vais commencer d’abord, en vous indiquant que je ne suis pas un ingénieur- mécanicien, un physicien ou un dessinateur industriel.. L’image que je vais vous montrer, a été dessinée de mémoire et les parties ont été reconstituées en utilisant l’imagerie existante.

 

Image 3.

 

Le dessin sur la gauche montre la description apparente de « Looking Glass » durant sa phase de rotation lente, et sur la droite ,en plein régime opérationnel. Les objets au-dessus du L-G, sont des cameras qui semblent être des disques ovales, pour condenser une lumière intense et enregistrer. Ce qui paraît un dôme géodésique, au-dessus de l’appareil, enregistre le son. Le L-G. a été composé à partir de diagrammes originaux , gravés sur d’anciens sceaux cylindriques.

Je ne peux mieux décrire les appareillages des portes des étoiles, qu’avec celui-ci modifié ( description du L-G.), puisqu’ils étaient basés sur les caractéristiques générales, utilisées dans le L-G. C’est vrai que les piliers décrits par Corso, sont utilisés pour « mettre en résonance » les ERBs, et cette «  mise en résonance »est dirigée vers un appareil - porte des étoiles, légèrement incliné vers lui .Pendant le temps présent ( 2003) le retour de Chi’el’ah, (J-Rod de 52000 dans le futur) sur le Réticule et dans 52000 ans, j’ai vu trois piliers, avec  une sphère dorée au-dessus de chacun d’eux, et une sorte de cage géodésique apparut autour des sphères. Je ne peux décrire l’équipement accessoire. Deux piliers se trouvaient devant et un autre, derrière l’appareil penché de la porte des étoiles .Je n’ai vu le troisième pilier que lorsque j’allais sur le côté , en m ‘éloignant de l’endroit entre les deux piliers. En face de l’appareil, il y avait un ovale obscur gris, qui constituait le lieu de l’opération.

Mais près du Looking Glass et de la porte des étoiles activée, je notais une très forte odeur d’ozone.

Dans la salle du Looking-Glass, quand il était en opération, nous nous sentions , et nous avions l’impression que la salle était ronde ou ovale, même si celle-ci était généralement rectangulaire. Cette impression s’imposait à notre esprit, et pourtant nous apercevions les coins de la pièce. L’espace semblait courbe autour du cœur central, animé et d’un blanc perlé brillant. Parfois cela pulsait et je voyais un bleu miroitant tout autour.

Le portail activé de la porte des Etoiles d’Egypte paraissait d’un gris dense. J’avais un léger nimbe autour de la tête , lorsque j’étais tout près, et même si je pensais voir la périphérie ovale de la « porte » ,j’avais une sensation palpable d’un globe épais d’énergie électrostatique. Mes vêtements étaient attirés par l’électricité statique. Après y être allé avec Chi’el’ah, je me suis retrouvé assis tout près, sur un rocher, et j’avais du mal à marcher et à coordonner mes mouvements .Cette sensation dura plusieurs jours.

Quand je tournais dans un corridor , j’avais quelquefois besoin de compenser et je me heurtais au coin du corridor. D’autres fois, je sous-évaluais la distance ,laissant trop de vide dans le tournant et j’avais le vertige.

 

Paola : Dans mes interviews avec des contactés, ils disent que les êtres parfois, semblent se manifester dans une porte d’un bleu lumineux brillant.

 

Dan : Sur l’image de la technologie Looking-Glass, le bleu est autour , mais pas à l’intérieur. .Oui, je crois que le bleu es crée par le gaz ozone, produit par l’interaction entre l’électricité et l’air. Si on regarde dans le centre , c’est un nuage blanc. Oui, il y a une sorte de miroitement avant que la lumière devient intense à l’intérieur de l’appareil, mais pas , quand je l ’ai vu. C’était le moment d’y aller et c’était un gris terne, sans brillance. Quand quelque chose sort , cela se manifeste dedans ou en dehors, puis passe à travers à travers la porte.

Je n’ai jamais vu personne passer, sauf une expérience, dans laquelle une personne est morte en 1994 (à S4) .

 

Paola : Quels traités ,ces aliens ont-ils avec l’humanité ? J’ai entendu que nous serions séparés en deux groupes après la catastrophe : les J-Rods et les Orions, qui ne sont pas positifs.

 

Dan : Ce que je sais est qu’il y a deux séries de traités, les T 9, qui concernent les J-Rods 45/52, les Orions 52 et nous. Puis les OF 9, qui concernent les J-Rods 52 les Orions 52 et nous. Normalement quand je mentionne J-Rod, je pense à celui que j’ai côtoyé, venant de 52.000 ans du futur. Ces J-Rod n’utilisent pas de langage parlé audible, mais connaissent des vestiges de sons linguistiques. Celui que je connaissais avait perdu complètement cela. Les J-Rods de 45000 ans dans le futur, avaient un langage parlé audible , mais à un degré très limité.

 

Paola : Dan, que désirez-vous faire de votre histoire ? Je sais que vous préférez travailler dans le champ de la microbiologie, et que vous aimeriez finir ce projet de révélation.

 

Dan : A mon égard( et pour ma tranquillité personnelle) avant que ce soit fini , le directeur MJ-1 , a ordonné que mes discussions publiques sur mon histoire, ne devront pas dépasser approximativement septembre 2007. Il a ordonné cela , pour me protéger-et pour être sûr que je serai disponible pour célébrer les cérémonies du 60 ème anniversaire de la création de Majestic , et aller « quelque part » sur la côte Est( septembre 2007). C’est ce qu’il m’a déclaré.  Mais je vous le dis franchement, ça ne va plus durer longtemps ! Je n’ai absolument pas envie de parler publiquement (ni à la radio ,ni à personne) de toutes façons. Je n’ai pas envie de courir après la popularité ,ni de jouer au speaker. Je laisse à d’autres gens qui aiment cela, le soin de le faire. Je suis suffisamment occupé par ma vie, mes recherches et mes publications. Je comprends que certaines choses ont été programmées dans le but, que je puisse réponde aux ordres de niveau 1, avec une importante diffusion de cette information. Bien que je sois honoré par cette tâche, je suis personnellement saturé par les interviews. Je ne trouve aucun plaisir dans la publicité-aucun ! Je suis par nature, un chercheur isolé .Je n’ai rien gagné au change.

 

Paola : Marcia vous a aidé à mettre votre rapport sur le DVD, qui se trouve sur mon site.

www.paolaharris.com/www.paolaharris.it. Il est appelé « Tell the word » (dire au monde)Ainsi n’importe qui peut accéder à votre propre histoire, au lieu d’entendre des gens interpréter cette histoire de manière erronée.

 

Dan : Oui, c’est vrai. Nous l’avons finalement fait nous-mêmes. Bill Hamilton est parmi les meilleurs, de ceux qui ont enquêté et il a un livre appelé : « project Aquarius ». Donc c’est suffisant . Mais nous avons en perspective :

- Un livre probable sur l’émanation de « Solfeggio »

- Une possible biographie.

- Un livre presque certain : « News Eagles ».

- Une publication permanente de matériel de diffusion de base ,sur DVD .avec réponses sur des demandes anticipées de la Communauté sur DVD.

- D’autres publications de recherche ou livres.

- Soins et relaxation sur DVD et CD

Ceci me prendra des années.(Si Dieu veut que je vive assez longtemps). Rien de tout cela, je pense , indique en aucune façon, que je veuille me montrer en public et être exposé dans ce cirque continuel. Ce n’est pas ce qui se passera.

 

Paola :Je ne vous blâme pas. Nos propres chercheurs aiment à crucifier  tout témoignage « extraordinaire ». Je sais qu’on vous a menacé. Comment voulez-vous que ceci soit rendu public ?

 

Dan : Vous pouvez rendre public tout ce que vous désirez ,si vous le souhaitez. Bill Ryan et Kerry Cassidy (www.projectCamelot.org) ont informé Marcia et moi-même , jeudi dernier, qu’ils avaient récemment interviewé et filmé John Lear, et qu’il avait (d’après eux) confirmé ma vidéo , qu’il était « convaincu » ou « savait » que j’étais allé à S4. je pense que cette petite information peut vous intéresser. Ils m’ont aussi interviewé et fait un film. Bill Ryan et Kerry Cassidy le rendront certainement public, ainsi nous éviterons les conséquences politiques. Ce sont des gens délicieux. Nous l’avons enregistré dans leur chambre d’hôtel , le week-end du 15 et 16 juillet 2006 . Mon intention est de délivrer le message .c’est tout.

 

Paola : Je viens de mettre votre DVD sur mon website, parce que je crois que , après tous les ennuis que vous avez eus avec les journalistes, les gens iront à la source, pour entendre la vérité.

 

Dan : Je suis d’accord avec Marcia, sur une édition totalement séparée, pour donner un disque condensé , en gros de 100 heures de compte-rendus, INDEPENDANT des média et des enquêteurs. Mon intention est de délivrer le message, c’est tout !

 

Dan Catselas Burisch ,Docteur en sciences.

 

 

 

Website administered by: UFO Think Tank.com

Copyright © 2007, Paola Harris.  All rights reserved.
Thank you for visiting!